dossier

Alimentation durable

Manger pour durer… durer pour manger ! L’alimentation est sans aucun doute un des leviers les plus importants sur la route vers une transition économique, écologique et solidaire.

L’alimentation est ce qui nous relie tous. Elle nous permet de nous retrouver, de nous faire plaisir. Elle fait vivre des millions de personnes et en alimentent des milliards. Elle a un impact direct avec la planète et avec les individus qui la peuplent.

Voilà pourquoi Ground Control vous invite à réfléchir et à agir grâce à vos choix en matière d’alimentation, au quotidien et particulièrement dans le cadre de cette programmation spéciale.

Depuis ses débuts Ground Control a fait le choix d’une alimentation durable. Cela passe notamment par le fait de proposer au public de bien manger à des tarifs abordables, de permettre à des porteurs de projets de se lancer ou de se développer dans leurs activités de restauration. Cela passe aussi par le soutien à des acteurs de l’insertion sociale, mais encore par le choix des filières et des approvisionnements, par exemple celles du Collège Culinaire de France qui défend les artisans producteurs et les productions locales. 

C’est bien évidemment une réflexion permanente sur la gestion des déchets, la réduction du gaspillage, l’économie des ressources périssables, etc. 

Ground Control est une illustration de la transition à l’œuvre. En effet en réponse aux attentes fortes des citoyens et à nos prises de conscience, émergent des initiatives de plus en plus nombreuses. Ainsi, progressivement, de nouveaux liens entre producteurs et consommateurs se tissent, de nouvelles propositions de formations, d’insertion ou d’accompagnement des talents se mettent en place, de nouvelles habitudes de consommation tendent à prendre le pas sur les anciennes : moins de produits animaux dans les assiettes, moins de plastiques dans les contenants. 

Mais pour que tout cela ait un sens, il faut que l’alimentation reste un plaisir et une manière de se faire du bien. 

Cette dimension-là, passe aussi par une éducation au bien manger, au manger de saison, à la cuisine, à cette culture de l’alimentation qui nous caractérise nous les humains. Car bien sûr l’alimentation est indissociable de la culture et de la société. La table est une liant, un marqueur social, un moyen d’exprimer son identité, ses valeurs, ses désirs. 

L’alimentation est donc aussi terrain de jeu et d’expression pour les artistes. C’est par eux qui nous ouvrons notre programmation Alimentation durable, ces artistes qui passent à table et aussi avec une rencontre inédite entre un des plus grands chefs français engagé pour une alimentation durable et un chef réfugié syrien qui ensemble ont mis au point un produit que ni l’un ni l’autre n’aurait pu élaborer seul.

Un marché, des ateliers, des rencontres, des tables rondes et grandes tablées avec la complicité des restaurants de Ground Control, de l’association Slow Food France, du Refugee Food Festival, du programme de formation Service Compris, et bien d’autres acteurs engagés.

Mathilde GIRLAULT

Expo / Quand les artistes passent à table

Quel est l’impact de notre alimentation sur l’environnement ? De notre assiette à la terre, que se passe-t-il aujourd’hui ? Si je consomme moins d’aliments d’origine animale, quelles en sont les conséquences ? L’agriculture est-elle l’une des causes ou un outil potentiel pour lutter contre le réchauffement climatique ? Comment faire pour devenir des mangeurs plus conscients, plus engagés en faveur d’une alimentation durable ? Le bio ouvre-t-il une voie pertinente ?

Le cycle de l’alimentation

Ces questions sont traitées dans l’exposition en suivant la logique du cycle : ce que je mange vient d’un distributeur qui l’a acheté à un producteur ou à un industriel, transformateur qui l’a lui-même obtenu d’un agriculteur, qui a lui-même fait pousser ses produits à partir d’un sol et d’une terre ou a élevé des espèces animales.

Des regards d’artistes

Le ministère de la Culture est présent tout au long de la chaîne, par l’offre et la demande. L’offre, c’est celle de nombreux artistes,plasticiens et photographes qui ont pris ces sujets comme matière première d’un certain nombre de leurs œuvres. La demande, c’est celle de nombreux spectateurs fréquentant aussi bien une salle de spectacle, une bibliothèque médiathèque, un centre d’art, un musée, ou encore un monument, un jardin ou un site patrimonial et qui se posent toutes ces questions en tentant de trouver logique et mise en perspective. En accompagnement des œuvres, des textes donnent des éléments de compréhension et quelques chiffres-clefs. Un livret est distribué pour proposer des pistes de réponses et présenter quelques initiatives prometteuses.

dossier publié en janvier 2019

Pin It on Pinterest