Créer une notre réalité

25/10/2019

Temps de lecture : 4 minutes

De non-lieu à tiers-lieu, les utopies naviguent et font parfois escales pour éprouver dans le monde réel la viabilité de leurs idées. Elles se transforment alors en alternatives concrètes et palpables. 

Cette pensée magique qui peut se matérialiser à force d’être nourrie et conscientisée est d’autant plus forte et vivace lorsqu’elle est portée par le collectif. C’est cette fonction performative de la pensée collective que nous mettons à l’honneur en novembre à Ground Control. Notre capacité à inventer ensemble la réalité que nous souhaitons voir se dessiner sous nos yeux.

Nous, humains !

Nous, humains ! est un né d’une idée. Et si chaque habitant de cette planète pouvait partager ses doutes et interrogations au plus grand nombre sans intermédiaire, sans filtre ? Et s’il pouvait même poser une question au terrien à l’autre bout du monde et avoir son avis à lui qui ne vit pas comme lui. Cyrille Bruyelle est parti avec cette idée un peu folle, promener sa caméra aux quatre coins de la planète, il en a ramené un livre et une masse de témoignages qui constituent un portrait géant des interrogations et des rêves de chacun sur cette planète. Il sera là le 7 novembre pour la sortie de son livre et pour vous inviter à continuer la chaîne des questions et des réponses grâce à une borne totalement inédite installée pour quelques jours à Ground Control.

Une journée pour penser l’incroyable

Parce que l’incroyable est le plus souvent ce qui constitue la réalité du monde, les idées farfelues, les “mais c’est pas possible” ne seront pas battues en brèche ici. Elles seront en revanche déconstruites pour nous permettre de voir que ce qui est “farfelu”, comme le reste d’ailleurs, est souvent le fruit de nos représentations mentales et culturelles. Et ce dans tous les domaines de notre existence y compris l’économique et le politique. Thomas Piketti sera aussi là le 14 novembre dans le cadre du festival des Idées pour nous en parler, présenter son livre, et nous inviter à penser que “rien n’est écrit d’avance”.

Elle est là aujourd’hui cette Europe née d’un rêve humaniste et progressiste, pour mettre fin à la misère et au conflit. Alors, au lendemain de la désignation d’une nouvelle commission et à la veille d’un Brexit incertain, quelles visions communes pouvons-nous construire pour créer une Europe plus juste, plus sociale, plus écologique ? Une journée pour nous montrer que c’est bien à nous de nous emparer désormais de ce rêve de peuples pacifiés autour d’une culture et d’une communauté de valeurs communes. “L’Europe c’est une géographie qui veut devenir philosophie” écrit Laurent Gaudé dans “Nous l’Europe, banquet des peuples” 

Laurent Gaudé sera là le 16 novembre, tout comme Cynthia Fleury, Alexis Tsipras, et bien d’autres personnalités européennes.

L’utopie à table

A table et bien au delà, le vin nature est sans doute l’une des plus ardentes illustrations de ce que peut être une utopie réelle. Il sera à l’honneur ainsi que ceux qui le font et se battent au quotidien pour défendre une approche globale de l’agriculture et du vivant lors de la 2ème édition de la GoulAyance à Ground Control le week-end du 23 et 24 novembre. 

Des restaurants qui s’engagent dans le durable, ça aussi ce n’était pas totalement gagné sur le papier, et pourtant c’est le pari de l’association et du label Ecotable qui organisent sa première grande journée de fête le 30 novembre “À vos fourchettes”, dans le cadre du mois de l’Economie Sociale et Solidaire (utopie n’est-ce pas l’ESS ? ). A cette occasion, nous fêterons aussi le fait que Ground Control sera officiellement entièrement labellisé Ecotable à la fin de l’année, une première pour un lieu comme le nôtre avec autant de restaurants et de bars différents. 

L’art, une utopie réalisée pour tous !

Et puis il y aura des expositions et d’autres rencontres durant ce mois de novembre. Tout d’abord une invitation à découvrir l’art abordable avec Art Pocket du 6 au 11 novembre. Et tout au long du mois, Now, une exposition inédite de Jordane Saget qui, avec une simple craie, a réussi à nous montrer ces dernières années que les murs de la ville pouvaient nous redonner envie de rêver. 

L’utopie jusque dans son fut !

L’utopie concrète descendra aussi dans nos placards, grâce à l’upcycling, ou comment donner une nouvelle vie à nos vieilles fringues et trouver là une alternative réjouissante à notre besoin de nous faire plaisir. Ce sera le 1er novembre toute la journée pour un Crushon Utopic Market.

J’en oublie, un cabaret pour que les enfants puissent se rêver demain le 9 novembre, une soirée un peu folle signée La Connection le 8 novembre, …  mais à vous maintenant de venir créer une notre réalité. 

Mathilde Girault

L’Utopie Concrète c’est du 1er au 30 novembre !

Découvrez le détail du programme ici

Pin It on Pinterest