Mobilisation générale

12/11/2019

La mobilisation générale que nous mettons à l’honneur en ce mois d’octobre est celle d’une partie de la population mondiale qui a décidé de ne pas baisser les bras. Les actions qui naissent un peu partout dans le monde depuis bientôt 2 ans se posent en alternative à une guerre latente, une violence réelle et palpable d’un système enfermé dans ses croyances et son impuissance à changer rapidement à la fois sur le plan de l’environnement et de la justice sociale. Or nous n’avons plus le temps.

Face aux crises qui s’annoncent, il est temps comme le dit Bernard Stiegler d’appeler à « une mobilisation d’un « nous qui croyons encore à la possibilité de l’humain » ». La créativité qui est le propre de l’être humain doit nous permettre de produire des solutions alternatives. A condition de mettre en commun les savoirs et d’en créer de nouveaux. Bienvenue donc à ceux qui passent à l’action, qui cherchent, qui ouvrent des voies nouvelles. Bienvenue à l’inattendu. Et vive les opti-pessimistes.