Claap! & Santana : portrait en coulisse

02/10/2019 | articles, culture, talents

Temps de lecture : 3 minutes

Lui s’appelle CLAAP elle, Santana. Ensemble, ils écrivent des chansons.  Ils forment aussi un duo de DJ’s redoutables, dont les sets et les performances live les amènent à jouer dans le monde entier. 

Influencés par les cultures pop et club, CLAAP! & SANTANA aiment faire danser. Ils puisent aussi leur inspiration dans la diversité de leurs racines africaines, sud-américaines et occidentales, de leurs voyages et de leurs rencontres. Leur musique est une invitation à la liberté, une virée au-delà des frontières terrestres et musicales. 

D’où vient Claap ! & Santana ?

Étant tous les deux DJs depuis longtemps, nous travaillions déjà ensemble en soirée et nous avons toujours partagé, entre autres, la même sensibilité musicale. Un jour, nous nous sommes retrouvés au studio de CLAAP! il m’a proposé de chanter sur un titre “pour rigoler” et nous avons enregistré “Dimanche”. CLAAP! l’a retravaillé pendant des mois et des mois, n’étant jamais vraiment satisfait. Un jour, notre ami Renaud Deru, aka ATTAR!, est passé au studio, il a entendu le track et s’est emballé. Il nous a poussé à l’envoyer à des labels, La Belle nous a rappelés aussitôt et l’aventure CLAAP! & SANTANA a commencé.

Pour quelle cause vous mobiliseriez-vous ?

Il y en a tellement, toutes très importantes, difficile de choisir ! Mais je crois que la source de beaucoup de maux est le modèle économique qu’on nous impose. À ses yeux, nous ne valons guère mieux que nos porte-monnaie et notre unique utilité est d’entretenir ce concept glacial de “croissance économique” au nom duquel on épuise les ressources naturelles de notre planète pour mieux la polluer ensuite. On empoisonne ses habitants, on les rend accrocs aux produits pharmaceutiques et à la consommation jusqu’à finalement les éloigner de leur propre humanité. Pour faire évoluer la situation il faut éduquer le public, le sensibiliser, le faire réfléchir et lui faire prendre conscience de son immense pouvoir en tant que consommateur. En consommant moins et mieux on pourrait déjà régler beaucoup de problèmes majeurs à leur base. En tant qu’artistes, nous essayons de poser des questions, notamment à travers certains textes de nos prochaines chansons, tout en restant légers, positifs et dansants. Les idées passent toujours mieux en dansant !

Quelle place tient l’écologie ou la nature dans votre travail ?

Nous n’utilisons pas d’écrans, pas d’Internet, nous écrivons nos chansons sur des papyrus avec de la boue. Plus sérieusement, toutes nos chansons et notre projet sont centrés sur les choses simples de la vie, sur ce qui entretient notre humanité et nous apporte du bonheur. Parmi ces choses simples, la nature occupe bien sûr une place très importante et elle est omniprésente dans nos textes. Nous vivons à la campagne où nous avons notre studio, nous allons au marché, nous consommons local et saisonnier, nous évitons les détergents. Santana fabrique ses propres cosmétiques naturels, nous courrons en pleine nature quasi quotidiennement et tout ça influence bien sûr notre musique. D’ailleurs notre dernier titre, sorti cette année sur Partyfine s’intitule Merci et suggère en détournant le message “The world is yours” de Scarface de prendre soin de notre planète.

3 titres pour vous découvrir

  • Dimanche, notre premier titre
  • Dune, hymne aux vacances et au Cap Ferret
  • Release, notre collaboration acid hous

10 titres qui vous inspirent

+ d’articles

Pin It on Pinterest