Rencontre avec Philippe Descola

27/01/2020 | à la une, culture, planète, société, tables rondes, talents, vidéos, vidéos à la une

Dans le cadre de la programmation SuperCulture, HyperNature, Ground Control a reçu le grand anthropologue Philippe Descola.

Retrouvez l’intégralité de cet échange entre Philippe Descola et Hugues Robert de la librairie Charybde. Conférence du 23 janvier 2020.

Né en 1949 à Paris, Philippe Descola a fait des études de philosophie à l’ENS Saint-Cloud.
Puis il a mené sa thèse de doctorat EPHE sous la direction de Claude Lévi-Strauss, « La Nature domestique. Symbolisme et praxis dans l’écologie des Achuar », soutenue en 1983, publiée en 1986 et portant sur son travail de terrain chez les jivaros achuar en Equateur (1976-1979)

Maître de conférences à l’EHESS en 1987, puis directeur d’études en 1989.Il occupe ensuite la chaire « Anthropologie de la nature » au Collège de France de 2000 à 2019, en succession de Françoise Héritier. Nommé en 2001 directeur du Laboratoire d’Anthropologie Sociale fondé par Claude Lévi-Strauss. Il a reçu, parmi plusieurs prix prestigieux, la Médaille d’or du CNRS en 2012.

En substance et en résumé, Philippe Descola est l’une des principales sommités de l’anthropologie, et de l’ensemble des sciences humaines, et ce au plan mondial. Et grâce à ou malgré des travaux qui furent tout au long de ces années tout sauf « ronronnants », puisque s’inscrivant au cœur de l’un des plus importants paradoxes apparents pour celles et ceux qui ne connaissent pas, justement, l’anthropologie, en étudiant précisément comment la nature, et ses éléments non-humains – minéraux, végétaux, animaux – constituent un objet culturel à part entière, auquel notre rapport nécessite d’être étudié avec tout l’arsenal de l’observation ethnographique et de la construction anthropologique.

En une petite heure, nous vous proposons de parcourir ensemble quelques aspects de son travail qui résonnent fortement avec la question abordée au cours de notre thématique de janvier 2020, à Ground Control, à savoir la manière dont la culture peut aujourd’hui, « voler au secours » d’une nature jugée plus menacée que jamais, dans toutes ses dimensions.

Captation et montage vidéo : Fred H / fred-h.com

+ de vidéos

Pin It on Pinterest