Génies italiens, gourmets japonais, ouvriers bretons…

22/11/2019 | culture, ground flore café, podcasts, société

La Librairie Charybde vous parle de trois livres qu’elle aime, à ne pas manquer cet hiver… Pour en savoir plus, rdv sur Librairie Charybde
et Le blog de la librairie !

Leonard2Vinci de Stéphane Levallois (2019)

C’est la bande-dessinée officielle de l’exposition Léonard de Vinci qui vient de s’ouvrir au Louvre et que nous pouvons découvrir jusqu’en février 2020. Dans cet album, Stéphane Levallois rend hommage au génie intemporel qu’incarne Léonard de Vinci. Il jette des ponts entre les derniers jours de sa vie en avril 1519 au château du Cloux et le mois d’avril 15018, soit près de 13500 ans plus tard, lorsqu’un Leonard2 est cloné à partir d’un brin d’ADN retrouvé dans les ruines du musée du Louvre sur un tableau du peintre.
Découvrez la fiche de lecture
La librairie Charybde accueillera Stéphane Levallois le 19 décembre prochain pour une rencontre-dédicace.

Le club des gourmets et autres cuisines japonaises de Ryōko Sekiguchi (2013)

C’est une anthologie de textes consacrés à la cuisine et aux scènes de table dans la littérature japonaise. Si le Japon est connu comme un pays de fine gastronomie, sa littérature porte elle aussi très haut l’acte de manger et de boire. “Qu’est-ce que ça bouffe dans les romans japonais !” C’est ainsi un parcours entre des oeuvres allant du XIIe siècle à nos jours. Dix gourmets littéraires vous racontent leur histoire de cuisine. L’appétit de lire vient en lisant !

À la ligne de Joseph Pontus (2019)

C’est l’histoire d’un ouvrier intérimaire qui embauche dans les conserveries de poissons et les abattoirs bretons. Il a travaillé à la ligne jusqu’à l’épuisement. Il a écrit à la ligne pour consigner cet épuisement et pour être autre que ça. À l’usine, le corps a mal, la fatigue est immense, les journées semblent interminables. La survie est une question de rythme, le travaille ressemble à un combat contre la machine, une machine qui avance toujours inexorablement.
Ce qui le sauve, c’est qu’il a eu une autre vie, c’est qu’il peut se réfugier ailleurs.

+ de podcasts

Pin It on Pinterest