#BienSinformer : Le Live – Spécial COVID-19

08/04/2020 | bien s'informer, culture, société, tables rondes, vidéos

#BienSinformer Le Live, est né à la suite du festival éponyme qui s’est tenu à Ground Control en mars afin de nous donner les moyens de développer un rapport sain à l’info.

Le live du 5 avril 2020

Anne-Sophie Novel et Benoît Raphaël reçoivent dans la salle virtuelle de Ground Control : Vincent Giret, directeur des rédactions de France Info, et Thomas Landrain, cofondateur de Just One Giant Lab et Pili.
Avec la participation d’Aude de WTFake et les dessins d’Eric Grelet.

Les sujets abordés :

Vincent Giret explique la réorganisation des antennes suite à la mise en confinement, et comment se fabriquent les reportages de terrain.

Benoit Raphael présente les résultats de l’enquête menée par Flint média sur l’info au temps du Covid-19.

Aude de WTFake explique comment elle a fait évoluer son travail de debunk des fake news face à l’afflux des demandes qu’elle a reçue. La What The Fake Academy sont des ateliers virtuels et interactifs pour apprendre à débusquer les fake news par les gens directement.

Un point sur Fake Off, l’association de journalistes qui accompagnent les jeunes sur leur consommation de l’info.

L’agence de vérification de France Info : 7 personnes qui construisent des formats dédiés aux réseaux sociaux pour lutter contre la fausse information. A l’attention des gens qui n’écoutent pas la radio. « Non le virus ne se propage pas par les antennes 5G » (!)

Vincent Giret l’affirme « il faut une éthique du débat public, (à France Info) on ne laisse pas les politiques dirent n’importe quoi » « On na besoin de parole officielle, c’est une parole sérieuse et crédible, mais il ne faut pas faire un média de parole officielle pour autant et il faut faire rentrer la société civile ».
« On commence aussi à réfléchir à l’après, (…) il n’est jamais trop tôt (…) et c’est une très bonne façon de maîtriser nos peurs. »

Thomas Landrain cofondateur de JOGL intervient pour expliquer le projet. Donner accès à la science au plus grand nombre et permettre à des communautés de s’organiser autour de problématique scientifique d’intérêt général.

Explications de ce que JOGL fait actuellement sur les sujets du Covid-19/ 4000 personnes sont mobilisés, 60 projets sont en train d’être menés.

La médiatisation de la science et ses conséquences sur l’opinion. « Aujourd’hui les études du Pr Raoult n’ont pas cette solidité statistique… on ne peut pas donner un message clair qui serait « ca ça fonctionne » »

« Ce n’est pas la vision du scientifique qui compte mais le fait que la méthode est bonne et que les résultats sont reproductibles »

La position scientifique ne donne pas une position de supériorité. Il faut faire la différence entre ce que dit une personne et qui est une opinion et un fait scientifique démontré. Il faut attendre un peu car la science ça prend du temps.

Plusieurs questions du public : sur la diffusion de l’info scientifique, le traitement de l’info en France vs en Angleterre, le manque de solidarité entre les journalistes.
On parle de la culture journalistique en France qui est très individualiste.
Ainsi que la nécessaire collaboration entre journaliste et scientifique mais en intégrant le public.

Vincent Giret parle du programme « Les Idées claires » de France Info : un format qui permet d’éclairer chaque semaine une question qui fait débat dans la science. Un exemple de traitement de la connaissance scientifique aujourd’hui.
« La science c’est un film ce n’est pas une photo»

Le live du 29 mars 2020

Anne-Sophie Novel et Benoit Raphaël reçoivent Grégoire Lemarchand, rédacteur en chef à l’AFP et Gilles Boeuf, professeur invité du Collège de France, et sur la chaire développement durable. Avec la participation d’Éric Grelet, dessinateur.

+ de vidéos