Ramuntcho Matta, juste une expérimentation libre.

10/09/2019

Temps de lecture : 2 minutes

Artiste pluridisciplinaire, avec la musique pour premier support, puis les arts plastiques il crée des espaces de liberté à l’expérimentation pluri-artistique. 

Qui es-tu Ramuntcho Matta ? 

Je ne sais pas qui je suis, dans la même journée  je suis un désastre ambulant et aussi un miracle.

Et j’adore cette perspective. 

Et d’un autre côté: je suis les traces de ceux qui me semblent importants… il y a ceux qui me touchent et ce qui me touche… des amis, des rencontres, des objets et des œuvres, des vivants,  des morts, le vent, l’océan….

Pour résumer on peut envisager que je suis un être vivant, parlant et chantant et dessinant.

Plutôt fragile mais ne manquant pas de courage.

Je ne craint pas les inepties mais après j’ai un peu honte de tout, entre autre d’être un être humain dans le monde d’aujourd’hui.

Quels sont tes projets pour les prochains mois ? 

pfft…. comment décrire avec des mots ? hum hum… Des formes sonores qui naissent d’un espace mental. 

des objets mouvants joué par des amis afin d’ensemble construire des trucs…. 

Pour l’occasion il s’agit de frederic dutertre qui joue avec de la trompette, de la basse et aussi d’un ordinateur avec lequel il propose certains désordres en temps réel et simon spang-hanssen qui dispose de saxophones et de flûtes afin d’apporter de nouveaux souffles sur des terrains a la fois rythmés et chantés.

Ces deux musiciens sont aussi comme moi, plasticiens, ce n’est pas anodin.

cette musique est une jubilation de l’expérimentation a partir de matériaux plus ou moins structurés.

Il y a des textes et des riffs……. c’est assez primitif…

Comment décrirais tu ta musique ?

Vivre vivre vivre !

Et partager cela avec ceux veulent participer à cette dynamique : 

  • En octobre je serais en Argentine pour partager les fenêtres intérieures  
  • En novembre à digne les bains pour une expérience post mortem
  • En décembre une banalisation de la violence au chili et aprés le japon pour l’infini

Chaque mois une expo ou un concert et aussi un lieu que j’ai initié a 80 kilomètre a l’est de Paris. Lizieres…. un lieu où nous expérimentons et créons a partir du vivant et des relations… avec des enfants, des adultes et les uns et les autres qui passent parfois par des moments délicats…. il est aussi question d’education et de folie, de peintures et d’actions diverses….

C’est quoi la Pop Culture pour toi ? 

C’est une philosophie de vie. Être profond tout en étant léger. 

La pratique d’une saine ambigüité et une opportunité d’être un héros quotidiennement. 

Changer soi pour changer le monde. 

Quand ?

vendredi 27 septembre de 20h30 à 21h30

Inscriptions 

Pin It on Pinterest