La chambre d’enquête de Camille de Toledo. 

Installation plastique réalisée dans le cadre d’une résidence de création artistique soutenue par l’École urbaine de Lyon, la Fête du livre de Bron et l’association Arty Farty à travers son forum European Lab, de janvier 2020 à juin 2021, la chambre d’enquête arrive à Ground Control. 

« La chambre d’enquête est une capsule temporelle. […] Nous cherchons dans les fils complexes de l’Histoire des responsabilités, nous en pointons certaines. Nous tentons de saisir ce qui nous tue, ce qui nous prend nos forces. Nous en appelons aussi aux espoirs de réparation, au tiqqun depuis un texte archaïque, depuis un lien plus sacré au monde. » Camille de Toledo. 

QUELQUES MOTS SUR CAMILLE DE TOLEDO

Camille de Toledo est écrivain, docteur en littérature comparée. Il enseigne à l’Atelier des écritures contemporaines de l’ENSAV (La Cambre), à Bruxelles. Il est l’auteur de nombreux ouvrages. Il a étudié l’histoire, le droit, les sciences politiques et la littérature. En 2004, il a obtenu la bourse de la Villa Médicis. En 2008,  il a fondé la Société européenne des auteurs pour promouvoir « la traduction comme langue. » En 2012, il part vivre à Berlin avec ses trois enfants après la mort de son frère, de sa mère et de son père. Engagé pour une reconnaissance juridique des éléments de la nature, il orchestre, comme auteur associé, le processus instituant des Auditions pour un parlement de Loire (2019-2020), avec le Pôle Art et Urbanisme. Il conduit également un cycle autour de l’enquête avec l’Ecole urbaine de Lyon, la fête du livre de Bron et l’European lab. Ce qui a donné naissance à l’Installation « La Chambre d’enquête » Son livre, Thésée, sa vie nouvelle est paru aux éditions Verdier à la rentrée 2020. Sa recherche porte sur ce qu’il nomme la « blessure » entre les encodages humains et le monde de la nature. Handicapé depuis l’âge de dix-sept ans, il lutte contre la paralysie en suivant de nombreuses pratiques de méditation active et d’écoute profonde.

Quand ?

du 22 septembre au 3 octobre

Entrée libre

Partager cet article